Cinéphile m'était conté ...

Cinéphile m'était conté ...

Une petite fille pas modèle (Les malheurs de Sophie)

266299.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Chirstophe Honoré adaptant deux classiques de la littérature enfantine, signés de la Comtesse de Ségur, il n'y aurait pas comme une erreur de casting ? C'est ce que l'on se dit pendant la première partie de ces Malheurs de Sophie, parfois maladroite et n'exhalant pas suffisamment de fantaisie ni de poésie. Défaut largement réparé dans une deuxième moitié de film enfin libérée où les adultes traitent à l'égal avec les petites filles pas modèles et en particulier l'héroïne, rendue humaine, si l'on ose dire, par son nouveau statut d'orpheline. Anaïs Demoustier, la gentille, et Muriel Robin, la méchante, tous les deux parfaites, orchestrent une ronde cruelle et insouciante charmée par la musicalité de l'ensemble. C'est là où l'auteur des Chansons d'amour trouve enfin cet équilibre stylistique et narratif dans une joie de filmer et d'élever son histoire dans une dimension intemporelle. Le film a fait le malheur de spectateurs trop impatients et agacés par son traitement initial. Mais de toutes manières Honoré est de ces cinéastes qui ne feront jamais l'unanimité, au moins reste t-il fidèle, y compris dans ses projets les plus surprenants, à une certaine conception de son art.

 

Les_Malheurs_de_Sophie.jpg

 

Classement 2016 : 110/198

 

Le réalisateur :

220px-Christophe_Honoré_Deauville_2012_2.jpg

 

Christophe Honoré est né le 10 avril 1970 à Carhaix. Il a réalisé 10 longs-métrages. Et les meilleurs sont ; Dans Paris, Les chansons d'amour, La belle personne, Les bien-aimés.



28/09/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres